Red Canyon : Golden Wall et Buckhorn trails loop - ruines et pétroglyphes

Mardi 2 mai 2017 :

Nous sommes comme d’habitude prêts à partir très tôt et il fait – 2 degrés. 
Nous avons fait toutes les randonnées existantes dans l’amphithéâtre de Bryce Canyon que nous adorons mais seulement quelques petites belles balades dans celui de son voisin lui ressemblant, Red Canyon. Après quelques recherches, nous avons trouvé une randonnée de moins de 10 km dans ce parc. Elle semble passer dans des décors semblables à Bryce. Nous décidons de tenter l'expérience. 

RED CANYON
Golden Wall et Buckhorn trails loop 

Lorsque nous arrivons au départ le soleil n'est pas encore levé. Nous attendons 7h pour partir, il fait toujours - 2 degrés. C’est plutôt normal à 2 200 mètres d’altitude même si nous n'avons pas vraiment prévu de telles températures.  Ce froid nous motive pour marcher à un bon rythme !

Mais nous sommes partis trop tôt, le début de la randonnée est dans l'ombre et c’est dommage car nous traversons quelques très jolies zones aux couleurs orange, jaune et rose. Puis le ciel se couvre d'un voile nuageux.






Au tiers du parcours, vers 300 mètres de dénivelé nous émergeons enfin de l'ombre. Les paysages deviennent tout de suite plus resplendissants et les rayons du soleil nous réchauffent. Nous avons même droit à un petit coup de vent qui nettoie le ciel.




























C’est une très belle randonnée. Nous vous conseillons de ne pas manquer le petit détour (800 m AR) qui va jusqu’à un point de vue splendide. Si vous êtes sujet au vertige, certains passages très étroits et glissants risquent de vous poser problème. 


Petite comparaison avec Bryce :
  • paysages époustouflants même si un peu moins grandioses
  • formes des hoodoos moins élégantes
  • couleurs équivalentes
  • peu fréquenté
Cette randonnée ressemble un peu à Fairyland Loop mais soyons honnêtes avec un cran en-dessous. 
C’est une bonne option pour ceux qui comme nous ont fait toutes les randonnées de Bryce et qui aiment ce parc. Il y a beaucoup moins de monde, nous n’avons rencontré que 4 personnes sur notre parcours.

A 11 h nous sommes de retour au parking. Nous sommes en avance sur notre programme. Nous décidons de déjeuner au restaurant à Escalante avant de nous engager sur les pistes. 


Pétroglyphes et ruines

C'est parti pour 65 km de piste. Et tout ça pour voir quoi ? Une ruine ! 
Mais pas n'importe quelle ruine, une ruine confidentielle perdue au milieu de nulle part dont Jean-Michel est tombé amoureux dès qu’il a vu la photo. Il a passé du temps pour trouver son emplacement car elle est rarement visitée. Très peu de sites sur internet en parlent et aucun indice n’est donné sur sa localisation. Mais bon, la persévérance finit toujours par payer. 

Afin de « rentabiliser » tous les kilomètres que nous allons faire, nous avons cherché s’il y avait autre chose à voir dans les environs. Et bien oui, Jean-Michel a trouvé un petit panneau de pétroglyphes et une autre ruine. Mais impossible de trouver les endroits exacts, heureusement un coup de pouce du destin (merci destin !) nous a bien aidés.

Le panneau de pétroglyphes est petit mais charmant. 



Le long de la piste, par hasard, nous croyons apercevoir une petite ruine et c’est bien cela.




Puis nous arrivons à notre première ruine et là surprise : deux Rangers sont en train de l’observer. 
Si c'est une grosse surprise pour nous, pour eux c'en est une énorme. Ils sont très étonnés de nous voir arriver, encore plus quand ils s'aperçoivent que nous sommes français. Passés leur étonnement et leurs questions, nous faisons la visite ensemble.

C’est une ruine à deux étages très bien conservée. 




Le plafond intérieur entre les deux étages est remarquable pour son âge.


Notre problème pour visiter la deuxième ruine, c’est qu’il faut emprunter une piste interdite aux véhicules motorisés et que les rangers sont dans le coin ! Quand nous arrivons pour prendre la piste, nous remarquons leurs traces de pneus dans les deux sens. Nous pensons donc être tranquilles, ils sont repartis pour rentrer chez eux (à environ 3 heures de route). Nous avions raison, nous ne les avons pas revus et nous n’avons croisé personne.

Nous arrivons dans le secteur de cette ruine où nous avons prévu de camper. Nous laissons notre véhicule et nous allons faire la visite avant de planter la tente. 

Cette deuxième ruine, plutôt petite, est bien conservée. Ce qui est marquant c’est sa construction : elle se trouve dans une alcôve située sous une arche. C’est une petite merveille, et la magie des lieux opère sur nous.







Malheureusement, en fin de journée il n’y pas de lumière directe sur la ruine et elle se trouve plutôt en contre-jour. C’est loin d'être l'idéal pour la photo mais nous serons là demain au lever de soleil ! C'est d'ailleurs la raison pour laquelle nous campons ici.

Nous revenons donc à la voiture pour déplier la tente, prendre notre apéro et dîner.



Nous sommes quand même à 2 000 mètres d’altitude, il commence à faire frisquet, nous craignons de ne pas avoir chaud cette nuit….